30 juillet 2006

~ Eveil ~

Je viens d'acheter le livre de Mark Nepo, "Le Livre de l'Eveil" et dès les premières pages j'ai su que j'allais vraiment me régaler avec cette lecture. Tout ce que j'aime : c'est profond, juste, relaxant, et ça pousse à se poser les vraies questions.

Le livre de l'éveil

Ce livre se présente comme un journal où une pensée différente, mais toujours au coeur des choses, est relatée jour après jour. Voici à titre d'exemple la première pensée, celle du 1er janvier.

Chantons tout ce qui existe, en respirant, en nous éveillant.

"Un certain précepte bouddhiste nous invite à prendre conscience de la rare chance que nous avons de vivre sous forme humaine sur terre. Cette vision nous permet d'apprécier à sa juste valeur le fait que nous sommes chacun des esprits incarnés et dotés de conscience pouvant boire de l'eau et couper du bois.

Ce précepte nous invite aussi à observer la fourmi et l'antilope, le ver et le papillon, le chien et le taureau, l'épervier et le tigre solitaire, le vieux chêne centenaire et l'océan millénaire. A comprendre qu'aucune autre forme de vie ne possède la conscience d'êtreège que nous avons. A reconnaître que, de toutes les innombrables espèces de plantes, d'animaux et de minéraux qui peuplent la Terre, une très infime portion de vie jouit de l'éveil d'esprit propre à l'être humain.

Le fait que j'exprime ceci du fond de ma conscience et que vous le receviez à cet instant même est ce que j'entends par "précieuse vie humaine". Vous auriez pu être une fourmi et moi, un fourmilier. Vous auriez pu être la pluie. J'aurais pu être un grain de sel. Mais non ! A la place, nous avons eu la chance d'être des humainsfiés de vies uniques que nous tenons souvent pour acquises.

Tout ceci pour dire que cette précieuse vie humaine ne nous sera pas donnée une seconde fois. Alors, que ferez-vous aujourd'hui, sachant que vous êtes une des plus rares formes de vie que la Terre ait jamais connue ? Comment vous tiendrez-vous ? Que ferez-vous de vos mains ? Que demanderez-vous, et à qui ?

Vous pourriez mourir demain et devenir une fourmi quelqu'un essaiera de détruire. Mais aujourd'hui, vous êtes précieux, unique, éveillé. Ceci pousse à vivre dans la gratitude et rend l'hésitation inutile. Fort de cette reconnaissanceet de cet éveil, demandez-vous ce que vous avez besoin de savoir dans l'instant. Dites ce que vous sentez maintenant. Aimez ce que vous aimez maintenant."

S'ensuit, comme après chaque pensée, une invitation à une méditation :

. Assis dehors, si c'est possible, ou bien près d'une fenêtre, observez les autres formes de vie tout autour de vous.

. Respirez lentement tout en pensant à la fourmi, au brin d'herbe, au geai bleu et à tout ce que ces formes de vie peuvent accomplir, contrairement à vous.

. Pensez au galet, à l'écorce, au banc de pierre et centrez votre respiration sur les choses qu'il vous ait possible d'accomplir intérieurement mais qui leur est impossible.

. Levez-vous lentement, sentez toute votre beauté humaine et entamez votre journée avec l'intention consciente d'accomplir une chose que seuls les humains peuvent accomplir.

. Le moment venu, accomplissez cette chose avec beaucoup de révérence et de grattitude.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

J'adhère complètement à cette façon de penser si ce n'est que je suis convaincue également de la préciosité de chaque être vivant sur cette Terre, brin d'herbe, fleur, fourmi et de LEUR monde tout aussi extraordinaire que le notre. Evidemment nous avons une conscience et une capacité fabuleuse à raisonner, mais c'est le miracle de la VIE qui m'émerveille toujours, et qui nous fait TOUS, oiseau, algue, brebis, trèfle, poisson rouge, abricot, exister dans le même univers, cette Nature nourricière et généreuse, et appartenir à la même magie toujours renouvelée de la Vie.

Tout l'univers ne se compose que de milliards et milliards et milliards de microscopiques cellules de vie, et c'est bon des fois d'avoir conscience de ça (ça peut faire relativiser tout ce qui ne nous ait pas vraiment essentiel, je pense surtout à la vie professionnelle (cette fichue vie professionnelle qui nous fait devenir des machines metroboulotdodoesques, des êtres de stress et de compétitivité, productivité, efficacité, réactivité, rentabilité - je déteste tout ce qui se termine en "vité"- et qui nous fait terminer nos journées le plus souvent mous comme des flans, des fruits pressés qui ont baigné toute la journée dans leur jus), mais parce que souvent nous n'avons pas le choix (et oui il faut être réaliste aussi), j'aime de temps en temps m'allonger confortablement et oublier mes 10h quotidiens de robotitude et penser simplement à la vie si merveilleuse qui est en moi, je me concentre alors sur moi-même et je pense à toutes mes petites cellules fantastiques et besogneuses, telles des bulles d'énergie et d'amour qui vont et viennent dans mon corps (ben oui elles m'aiment vu qu'elles me donnent la vie et me permettent de me mettre tous les matins sur mes deux pattes) qui font leur petit travail dans mon chez-moi douillet sans que moi-même je ne m'en préoccupe : nourrir mes muscles si gourmands, soigner mes blessures, me permettre de rêver à n'importe quelle heure du jour et de la nuit, m'aider dans l'effort, veiller comme des millions de mamans à chacun de mes organes si précieux, faire battre mon coeur amoureux, me donner la douleur pour que je fasse attention à ce qui est abimé ou malheureux en moi, exécuter chacun de mes désirs de mouvement, donner à mes articulations toute leur agiliter pour que je ne grince pas comme une vieille carcasse rouillée, m'éviter la contrainte de penser à chaque seconde à m'approvisionner en air, prendre soin de mes yeux pour que je puisse poser mon regard où bon me semble, rendre ma peau douce et chaude (et bien imperméable pour que je ne prenne pas l'eau !), me permmetre de sentir toutes ces sensations si familières et pourtant indispensables à notre bien-être (chatouilles, carresses, odeurs d'un parfum, frissons, plaisirs amoureux, voluptés de l'endormissement, saveurs, ...) et puis travailler encore et toujours même lorsque moi je suis en veille dans les bras de Morphée...

C'est ça aussi je pense la base de notre éveil au monde. Notre vie au dedans de notre peau. Si on ne s'aperçoit pas déjà que la divinité est déjà en nous je doute que l'on puisse avoir le regard vraiment juste et une attitude sereine sur ce qui nous entoure....

C'est pourquoi ce soir j'ai envie ce soir de remercier mon corps et chacune de mes petites cellules si bien pensante, si dévouée, si aimante pour m'aider à profiter de la chance d'être sur cette Terre. Merci à la vie de me porter avec tant de bonté. J'ai tant besoin de Toi. Et je T'aime.

Voilà c'était ma petite pensée du soir =) 

~~~ Bonne et Douce Nuit à Tous ~~~

Posté par Scrapinette à 20:59 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur ~ Eveil ~

Nouveau commentaire